Recommend OXI website :


New

Luminous paint

Luminous paint

Photoluminescent paint for walls, doors, objects. A starry sky, secret messages that illuminate the...
Glosary
Retrouvez la définition des pictogrammes spécifiques aux produits que nous vous présentons...

picto_A+
"Information sur le niveau d'émission de substances volatiles dans l'air intérieur, présentant un risque de toxicité par inhalation, sur une échelle de classe allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions)."
 

picto_ecolabel

"Le label écologique communautaire repose sur le principe d'une "approche globale" qui "prend en considération le cycle de vie du produit à partir de l'extraction des matières premières, la fabrication, la distribution, et l'utilisation jusqu'à son recyclage ou son élimination après usage". La qualité et l'usage sont également pris en compte."

 
picto_NF
"La marque NF Environnement est une marque volontaire de certification délivrée par AFNOR Certification. Créée en 1991, est la certification écologique française.
A performances d'usage égales, la marque NF Environnement distingue les produits dont l'impact sur l'environnement est réduit."
 
Retrouvez la définition des termes techniques, spécifiques aux produits que nous vous présentons...

DÉFECTUOSITÉ INITIALE - DÉGRADÉ - DÉTREMPE - DILUANT - DISPERSION

EMBU - EMULSION - ENDUITS - ENDUITS STRUCTURÉS OU ENDUITS DÉCORATIFS - ÉPOXYDIQUES  - EXTRAIT SEC

FAÏENÇAGE - FARINAGE - FILM - FINITION - FISSURES - FONGICIDES - FUSÉES

GALVANISÉ - GARNISSANT - GÉLIFIÉE - GLYCÉROPHTALIQUES - GRANULOMÉTRIE - GRAS

IMPRESSION - INSECTICIDES - ISOLANTS

JOINT

LATEX - LÉZARDE - LIANT - LIANTS HYDRAULIQUES

MAIGRES - MASTICS - MINIUM - MONOCOUCHE

OLÉOGLYCÉROPHTALIQUES - OPACIFIANT

PEINTURAGE - PEINTURE ÉMAIL - PEINTURE LAQUE - PEINTURE RESPIRANTE - PHASE AQUEUSE OU PHASE SOLVANTÉE - PIGMENT - PLÂTRE MORT - PLIOLITE - POCHÉ - POCHER - POINT D'ÉCLAIR - POROSITÉ

RAGRÉAGE - RATISSAGE - RIFLARD

SALPÊTRE - SATINÉ - SATURATION - SOLVANTS - SOUS-TON - STRUCTURÉ - SUBJECTILE - SUBSTRAT - SURFACE - SYSTÈMES DE PEINTURES

TEINTE PASTEL - TEINTE SOUTENUE - TENSION - THIXOTROPIQUES - TON DÉGRADÉ - TON PLEIN

VISCOSITÉ - VOLATILITÉ

 
Acrylique : type de résine servant de liants dans une peinture dans une peinture ou un produit chimique généralement au produit à base d'eau.
 
Alcalin (agents, fond, supports) : 
propriété chimique d'un certain nombre de corps (oxydes métalliques, chaux, soude, carbonates, etc..) s'oppose à la notion d'acide. les produits attaquent la peau, les huiles, l'aluminium, le zinc.
supports alcalins les plus courants : ciments, chaux et produits qui en contiennent. le caractère alcalin s'atténue avec le temps, mais pas toujours en totalité. l'alcalinité empêche la rouille des métaux ferreux.
 
Alkydes (résines) : 
synonyme de résines glycérophtaliques.
 
Alkydes- Uréthannes :
 résines de composition chimique telle qu'elles ont à la fois la facilité d'emploi des résines glycérophtaliques à la brosse, leur bonne tenue aux intempéries, une bonne tenue sur support alcalin, un bon comportement avec certains pigments alcalins utilisés en anticorrosion.
 
Amiante-ciment : 
désignation générale de produits très connus sous leurs noms commerciaux. servent à faire des plaques (cloisons), des « tôles ondulées » (toitures), des tuyauteries. composition : amiante + ciment.
matériau alcalin, très fin, très lisse. parfois recouvert d'agents de démoulage, ce qui peut poser des problèmes d'adhérence.
 
Anticorrosion :
 Désigne les produits ou les techniques employées pour lutter contre la corrosion (voir ce mot).
 
Antidérapants (revêtements) : 
produits ou système de revêtement de sol destinés à éviter les glissades, même sur sol mouillé.
 
Asbestine : 
charge minérale fibreuse. l'amiante est une variété d'asbestine. certaines ont une composition chimique (mais non un aspect physique) qui les rapproche du talc : ne présentent pas de risques pour la santé, contrairement à l'amiante.
 
Badigeon : 
produit à base de lait de chaux, éventuellement additionné de caséine. sert à blanchir et à désinfecter les murs pour un travail grossier et bon marché. ce n'est pas une peinture. on appelle aussi parfois »badigeons » des produits du genre « blancs gélatineux ».
 
Béton cellulaire : 
bétons généralement préfabriqués, de structure alvéolaire, plus légers, plus insonores, plus isolants thermiquement, mais moins résistants à l'écrasement que les bétons normaux.
 
Blanc broyés : 
ce sont des pigments blancs broyés avec la quantité nécessaire mais juste suffisante d'huile de lin pour avoir une pâte très épaisse, mais homogène. ils sont souvent « chargés ». leur composition doit obligatoirement figurer sur l'étiquette. on utilise parfois d'autres liants que de l'huile de lin.
emploi : pour faire une peinture, on ajoute un supplément de liant (huile de lin, vernis gras, standolie, glycérophtalique long en huile), du siccatif et du solvant (white-spirit, térébenthine).
pour les enduits : blanc de meudon, huile de lin, siccatif et un peu de solvant.
les blancs broyés constituaient il y a trente ans l'essentiel des achats de produits de peinture du peintre en bâtiment. aujourd'hui, ils ne représentent plus qu'une proportion très faible.
 
Blanc gélatineux : 
blanc à plafonds, formé de craie ou de blanc de meudon, liés par une très petite quantité de colle dissoute dans l'eau. transparent et opalescent à l'état humide, devient blanc et relativement opaque en séchant. très bon marché, d'application facile, se tend mal.
livré parfois prêt à l'emploi, mais le plus souvent sous forme de poudre : mélange de blanc de meudon et de colle cellulosique (carboxyméthyl-cellulose) que l'on verse dans l'eau en remuant, puisqu'on laisse gonfler quelques minutes avant l'application.
 
Bullage : 
défectuosité initiale, caractérisée par l'apparition de bulles ou de pores (bulles crevées).
 
Calicots : 
bande de tissus de coton, nylon, fibre de verre à maille large. emprisonnés entre deux couches d'enduit, ils empêchent l'extension d'une fissure jusqu'à la couche de finition d'un système de peinture.
 
Charges : 
poudres naturelles ou synthétiques contenues dans des produits pour donner du corps et de l'épaisseur à la préparation sans influencer la teinte ou l'opacité.
 
Cordage : 
défectuosité initiale caractérisée par des stries en creux et en relief, rectilignes et parallèles, produites dans le sens du mouvement par un outil de dépose directe des peintures (brosses).
 
Corrosion :
 dégradation d'un objet métallique, pouvant aller jusqu'à sa destruction, sous l'action d'un milieu ambiant et par un processus autre que mécanique. par exemple, la corrosion du fer se traduit  par la transformation de celui-ci en rouille sous l'influence de l'humidité et des acides carboniques ou sulfureux de l'atmosphère.
 
Coulures : 
défectuosités initiales caractérisées par la présence de surépaisseurs de peinture localisées en forme de gouttes ou de festons, provenant de l'écoulement partiel et irrégulier de la peinture des surfaces inclinées.
 
Couvrant (pouvoir) : 
synonyme d'opacifiant (voir ce mot).
 
Défectuosité initiale : 
défaut observé lors de la formation du film, c'est-à-dire dès avant son séchage complet.
 
Dégradé : 
teinte obtenue en mélangeant une peinture faite avec un pigment noir ou de couleur avec une certaine quantité de peinture blanche. le dégradé est plus clair et de ton moins vif (sauf pour un gris) que le pigment initial : on dit que la couleur est « lavée ». sa solidité à la lumière est souvent moins bonne.
 
Détrempe : 
ramollissement généralement accompagné d'altération d'aspect de surface d'une couche de peinture.
 
Diluant : 
deux acceptions : pour l'utilisateur, solvant ou mélange de solvants servant à abaisser la viscosité du produit, et le plus souvent, au nettoyage ; pour le fabricant, désigne ne outre un solvant faible utilisable seulement en mélange avec des solvants plus forts.
 
Dispersion (peinture) : 
peintures dont le liant, au lieu d'être dissous dans un solvant, est dispersé dans l'eau sous forme de très fines particules (latex).
 
Embu : 
défectuosité initiale caractérisée par le ternissement d'un film qui perd son brillant, le plus souvent par zones localisées.
 
Emulsion (peinture) : 
terme souvent confondu avec peinture dispersion.
 
Enduits : 
sous couche de garnissage, destinée à égaliser la surface, de consistance pâteuse, s'appliquant au couteau à enduire. se dit aussi des couches de plâtre ou de liant hydraulique mises pour égaliser la surface des murs.
 
Enduits structurés ou enduits décoratifs : 
produits de consistance pâteuse s'appliquant avec un certain relief, servant soit en finition, soit en avant dernière couche sous une peinture liquide, présentée ainsi en relief.
 
Époxydiques : 
se dit de résines servant à faire des peintures à deux composants ou des peintures en poudre caractérisées par une grande dureté, une bonne souplesse, une très bonne adhérence, une très bonne résistance aux produits chimiques et aux solvants, un bon pouvoir garnissant, mais d'une tenue insuffisante en extérieur.
 
Extrait sec : 
proportion des composants restants à l'état sec après évaporation des solvants.
un haut extrait sec ne traduit aucunement un produit un produit de meilleure qualité.
 
Faïençage : 
réseau de fines fissures superficielles délimitant de petits polygones de quelques millimètres de côté, affectant soit les enduits de ciment, soit, après vieillissement, certaines couches de finition.
 
Farinage : 
altération d'une peinture se produisant au bout d'un certain temps et caractérisée par la libération d'un ou plusieurs constituants du film sous forme d'une poudre fine non adhérente.
le farinage peut aboutir...
 
Film : 
aussi appelé feuil, c'est l'épaisseur visible de peinture ou d'un autre produit qui reste à la surface du support peint. pellicule continue résultant, après séchage, de l'application d'une ou plusieurs couches de produits de peinture (peintures, vernis, sous couches) sur un support et constituant tout ou partie d'un système de peinture.
 
Finition, ce mot a trois sens :
 1. s'emploie pour désigner un produit de peinture (peinture, vernis, enduits décoratifs, etc.) pour couche de finition.
2. désigne l'aspect général d'une surface peinte donné par une « topographie » ou un dessin particulier des couches de peinture après séchage complet.
3. désigne aussi l'opération qui consiste à appliquer les couches de finition.
 
Fissures : 
dans une maçonnerie, fentes accidentelles, de tracé irrégulier, de longueur souvent limitée, traversant un mur ou une cloison de part en part.
 
Fongicides : 
se dit de produits qui empêchent le développement de champignons (fongus), moisissures, bactéries de putréfaction et autres micro-organismes destructeurs du règne végétal.
 
Fusées : 
dans une application, traces étroites et plus ou moins longues, partant d'un point et allant en diminuant, parfois en se « pointillant », de teinte plus foncée ou plus vive que l'ensemble de la couche de peinture.
 
Galvanisé (fer) : 
objet en fer recouvert de zinc par trempage dans un bain de zinc en fusion. la surface du fer galvanisé est souvent modifiée chimiquement par les « fondants » qui recouvrent la surface de bain de zinc, ce qui rend difficile l'accrochage des couches de peinture.
 
Garnissant (pouvoir) : 
pouvoir d'un produit de peinture d'atténuer ou de supprimer le relief d'une surface. c'est le pourcentage du volume du film par rapport au volume du produit de départ, autrement dit, le pourcentage entre l'épaisseur du film sec et l'épaisseur de la couche du produit de peinture liquide qui l'a produit.
les produits sans solvant ont un garnissant de 100%, plus un produit contient de solvant, moins il est garnissant.
le « pouvoir garnissant pratique » est le nombre de mètres carrés que l'on peut « garnir » correctement, avec un litre de peinture (« garnir » signifiant déposer une couche d'épaisseur techniquement convenable).
 
Gélifiée (peinture) : 
se dit de produits de peinture d'aspect gélatineux, mais s'étalant facilement et régulièrement à la brosse. de tels produits ne se « tendent » pas, ils restent tels qu'ils ont été déposés.
ne pas confondre avec les produits thixotropiques, qui peuvent avoir l'aspect gélifié, mais qui, devenant liquides par agitation ou sous le frottement de la brosse, se « tendent » immédiatement après leur dépose.
 
Glycérophtaliques : 
famille de liants parmi les plus utilisés en peinture, fabriqués chimiquement à partir d'anhydride phtalique, de glycérol et d'acides gras (les corps gras sont composés d'acides gras et de glycérol) ou de produits très voisins. selon le pourcentage d'acides gras, on dit qu'ils sont plus ou moins « longs en huile ».
 
Granulométrie : 
caractéristiques mesurées des dimensions des grains d'une poudre : on note le diamètre moyen des grains et la répartition en pourcentage dans les différents diamètres.
 
Gras (enduits, produits) : 
riches en liant, s'oppose à maigres.
 
Impression : 
produit de peinture qui assure les liaisons nécessaires (adhérence) entre le substrat (surface à peindre) et les couches d'égalisation, de remplissage et de finition (voir aussi accrochage).
 
Insecticides : 
se dit des produits qui tuent les insectes, soit immédiatement, soit après un certain délai, soit en empêchant leur reproduction.
 
Isolants (produits de peinture) : 
qualification donnée à certains produits qui font obstacle :
- au passage du courant électrique
- à la transmission de la chaleur
- à la transmission de bruits et autres,
ou qui constituent un écran inerte entre deux couches voisines de produits incompatibles.
 
Joint : 
espace libre (de quelques millimètres à un ou deux centimètres) volontairement laissé entre deux éléments de construction et accessoires (baignoire et cloison par exemple) pour permettre un certain jeu de l'un par rapport à l'autre (dilatation thermique, gonflement à l'humidité).
 
Latex : 
le véritable latex est le liquide d'aspect laiteux qui exsude des arbres à caoutchouc. 
il comprend essentiellement de l'eau dans laquelle sont dispersés de fins globules de caoutchouc.
par extension, on appelle latex les dispersions ou émulsions de résines synthétiques dans l'eau (résines acryliques, vinyliques, de styrènebutabiène, etc.).
 
Lézarde : 
analogue à une fissure, mais en plus grave. une maison lézardée est en principe vouée tôt ou tard à la démolition. la distinction entre lézardes et fissures varie d'une région à une autre.
 
Liant (ou résine) : 
c'est le composant qui lie ensemble tous les ingrédients d'une peinture ou d'un produit qui séchera sous forme de film.
 
Liants hydrauliques : 
se dit des produits en poudre, généralement mélangés à des sables, ou agrégats de gravillons, susceptibles de durcir après gâchage à l'eau ou même sous l'eau. il s'agit essentiellement du ciment et de la chaux hydraulique.
 
Maigres (enduits, produits) : 
se dit d'un produit de peinture qui renferme la quantité de liant juste nécessaire pour fournir un film continu avec le liant et les charges. se dit en particulier si le liant seul est très fluide. le produit de peinture correspondant a une consistance plastique à la fois fluide et structurée, genre yaourt.
 
Mastics : 
produits de consistance plastique, très épais. il y a deux catégories de mastics :
- mastics de rebouchage : ils font partie des sous couches et doivent durcir, ils servent à boucher les trous d'une surface
- mastics à joint : ils servent à relier deux masses différentes et doivent conserver une certaine souplesse et une certaine élasticité. le mastic de vitrier entre dans cette catégorie.
 
Minium : 
oxyde de plomb, de couleur orange, prototype des pigments antirouille. les appelations minium de fer, minium gris, etc., sont impropres et trompeuses, et interdites pour cette raison.
 
Monocouche : 
se dit d'une peinture dont la formulation riche en pigments permet de masquer le support en une seule couche.
 
Oléoglycérophtaliques : 
synonyme de glycérophtaliques, glycéros, alkydes.
 
Opacifiant (pouvoir) : 
nombre maximum de mètres carrés sur lesquels on pourra étaler 1 litre de produits de peinture tout en masquant les différences visibles entre les parties noires (traces de crayon par exemple) et les parties blanches du fond (plâtre par exemple).
ce pouvoir opacifiant devra toujours être supérieur au « pouvoir garnissant pratique ».
 
Peinturage : 
mot d'invention récente, voulant sans doute signifier « action de peindre » et longtemps ignoré par la norme nf t 30.001 de l'afnor (vocabulaire des peintures). il existe le mot français « peinture » dont la première définition donnée par le robert est « action de peindre ».
nous nous sommes rigoureusement abstenus d'utiliser ce néologisme parfaitement superflu.
 
Peinture émail : 
appellation à éviter, peinture dure, brillante et tendue, donnant un aspect qui fait penser à l'émail.
rappelons que le mot « émail »employé seul désigne un revêtement vitrifié, cuite à haute température (plus de 600°).
son emploi pour un produit de peinture, tel que « émail à froid » ou « objet émaillé au four » alors qu'il s'agit d'une cuisson à l'étuve à 150°, révèle de la mauvaise foi ou de l'ignorance.
 
Peinture laque : 
appellation à retenir pour désigner, au lieu de l'appellation ci-dessus, une peinture dure, brillante et tendue, par analogie avec la « laque de chine », produit naturel qui jouit de ces propriétés. peinture laquée ne veut rien dire et ne doit  donc pas être employé.
 
Peinture respirante : 
peinture qui s'oppose à la pénétration de l'eau liquide, mais qui laisse évaporer l'eau du substrat.
 
Phase aqueuse ou phase solvantée : 
se dit d'un produit selon que sa formulation est à base d'eau ou de solvant.
 
Pigment : 
constituant qui permet de donner une teinte à une peinture ou ayant des qualités spéciales (antirouille notamment).
 
Plâtre mort :
 plâtre qui a été éventé ou qui a tété gâché avec trop d'eau (plus de 100%). un tel plâtre n'a pas de dureté, ni surtout de cohésion. mouillé, il donne de la boue.
 
Pliolite : 
marque déposée par eliokem. désigne une série de résines synthétiques de type acrylique-styrène-butadiène, ou produits apparentés, caractérisées par une grande dureté, une bonne tenue à l'extérieur, une bonne résistance au ciment, très hydrofuges et solubles dans des solvants à base de white-spirit. très utilisés en bâtiment.
 
Poché (aspect, peinture) : 
se dit de l'aspect obtenu ci-dessus : multitude de petits « picots » disposés assez régulièrement, même s'ils n'ont pas été obtenus comme nous l'avons décrit, par exemple avec un rouleau peau de mouton ou plastique.
 
Pocher : 
opération de finition d'un film consistant à faire disparaître les stries d'une peinture cordée en tapotant le film encore humide à l'aide d'une brosse spéciale dite brosse à pocher.
 
Point d'éclair (d'un produit) : 
température minimale à laquelle il faut porter un liquide pour les vapeurs qu'il émet, produisent au contact de l'air en présence d'une flamme, une inflammation instantanée.
un produit même très combustible comme le pétrole ne peut pas s'enflammer à température normale, sauf si une partie est localement surchauffée sur une mèche par exemple.
le fait d'avoir un point d'éclair nettement supérieur à la température normale, comme c'est le cas du white-spirit, est un élément très important de sécurité. avec un point d'éclair trop bas (moins de 20°) (toluène par exemple), il suffit d'une étincelle pour provoquer un incendie.
 
 
Porosité : 
la porosité est la proportion d'espaces creux dans un matériau naturel ou artificiel.
 
Ragréage : 
opération qui consiste à égaliser une surface par l'étalement sur la totalité de celle-ci d'une couche continue d'enduit.
 
Ratissage : 
opération qui consiste à égaliser une surface avec de l'enduit, mais en ne mettant que l'épaisseur suffisante pour atteindre le niveau des aspérités : la couche n'est donc pas continue.
 
Riflard : 
outil à main, à lame d'acier trempé, triangulaire, de même forme qu'un couteau de peintre large, mais à lame sensiblement plus épaisse et plus rigide.
 
Salpêtre :
 sel qui se forme et cristallise sur des murs humides et sous l'action de micro-organismes.
 
Satiné : 
se dit d'un aspect qui se situe entre le mat et le brillant.
 
Saturation (d'une teinte) :
 une teinte est dite saturée si elle n'a pas de composante blanche. ce sera donc une teinte vive, éventuellement foncée par une composante noire. c'est l'opposé d'une teinte « lavée » de blanc.
 
Solvants : 
liquides volatiles (qui s'évaporent) et qui permettent de liquéfier une préparation.
 
Sous-ton : 
se dit d'une légère tendance colorée d'un gris obtenu par mélange d'un certain noir et de blanc. exemple : le noir de fumée a un dégradé au blanc avec un sous-ton violacé, c'est-à-dire que le gris obtenu est légèrement violacé.
 
Structuré : 
aspect de surface caractérisé par des creux et des reliefs à arrêtes non arrondies.
 
Subjectile : 
surface sur laquelle on applique le produit de peinture, ou matériau limité par cette surface.
 
Substrat : 
synonyme de subjectile.
 
Surface (défauts de) :
 irrégularités non désirées de la surface d'un film : ridage, vermiculage, matages localisés, «œil de poisson», «manques», etc.
 
Systèmes de peintures : 
ensemble de produits choisis pour leur cohérence, leur compatibilité entre eux et leur complémentarité pour aboutir à un film de qualités optimales.
on aura par exemple une impression, une sous couche de garnissage, une peinture de finition.
 
Teinte pastel : 
teinte faite avec du blanc et un peu d'une teinte vive, sans addition de noir.
 
Teinte soutenue : 
teinte faite avec une teinte vive et relativement peu de blanc et/ou de noir.
 
Tension (d'un film) : 
propriété d'un film de donner une surface parfaitement plane, même si l'application a été irrégulière.
 
Thixotropiques (produits) : 
voir gélifiée (peinture).
 
Ton dégradé : 
ton donné à un peinture par un pigment mélangé à une certaine proportion de pigment blanc.
 
Ton plein : 
ton donné à une peinture par un pigment de couleur, employé seul.
 
Viscosité : 
pour simplifier, c'est l'état de la peinture, fluide ou épaisse, la viscosité dépend du type de produit.
 
Volatilité : 
propriété d'un liquide (solvant) lui permettant de s'évaporer. un solvant qui a une grande volatilité s'évapore vite, le plus souvent il a un bas point d'ébullition. on donne fréquemment les vitesses d'évaporation des solvants soit par rapport à celle de l'éther, soit par rapport à celle de l'acétate de butyle.